The Handmaid’s Tale : Une saison 2 à la hauteur!

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui je vais vous parler de la saison 2 de The Handmaid’s Tale de Bruce Miller (ou La servante écarlate en français) qui s’est terminée la semaine dernière. Pour celles et ceux qui n’ont aucune idée de quoi ça parle, je vous invite à lire mon article sur la première saison afin de découvrir la série sans vous faire spoiler. J’ai donc terminé la première saison en début d’année après avoir visionné les 10 épisodes en 3 jours; j’ai eu un fort sentiment de besoin de savoir en la regardant, comment une société peut-elle basculer à ce point? J’avais besoin de voir cette horreur bien que j’étais très mal à l’aise à chaque épisode. Au final j’attendais une chose principale de cette saison 2: avoir plus d’informations sur comment Gilead avait été fondée. Spoiler Saison 1 sur la suite.

Photo

Nous retrouvons donc la série là où l’intrigue s’était arrêtée. June avait provoquée une Rébellion en refusant de lapider à mort son amie Janine; toutes les autres Handmaids ayant suivi, la lapidation a été annulée en leur promettant une punition pour cette rébellion. June étant enceinte elle a eu beaucoup plus de facilité que les autres à se rebeller se sachant intouchable car les enfants à Gilead sont précieux. June et les autres se retrouvent donc emmenées à la potence et là notre héroïne commence à se demander si ça va vraiment arriver? Cette scène est d’une intensité comme j’en ai rarement vue. Elle vous prend aux tripes, le visuel, la musique/les sons que l’on entend sont d’une justesse incroyable pour nous faire ressentir l’horreur de la situation. Je ne vous en dit pas plus.

Photo Joseph Fiennes, Yvonne Strahovski

J’ai mis beaucoup plus de temps à visionner cette saison car elle a commencé en avril et s’est terminée en Juillet. Je suis donc passée d’un visionnage de 3 jours à 3 mois. Et si avant j’ai eu le besoin de savoir comment c’était arrivé, ici j’ai eu besoin de savoir comment ça allait se passer par la suite!? On a beaucoup moins mis l’accent sur la fondation de Gilead (et c’est dommage!) afin de privilégier la complexité des protagonistes. J’avais envie de savoir ce que tout le monde devenait ici, comme si je prenais des nouvelles de personnes perdues de vues qui auraient croisé ma vie à un moment donné. Car ici ce n’est pas l’histoire des Handmaids qu’on nous compte ou d’une société extrême; mais bien l’histoire de June, qui se trouve être une Handmaid parmi tant d’autre au sen d’une société extrême. C’est pour ça que son cas est si particulier, parce que c’est son histoire. Il y a sûrement des centaines de cas particuliers parmi les milliers de servantes, mais on nous raconte celle de June.

Photo

On retrouve tout de même d’autres histoires qui se mêlent à celle de June, car ces histoires font entièrement partie de la sienne. Par exemple on découvre comment Moira se réadapte à la vie « normale » au Canada, comment Emily continue sa vie dans les colonies, ou même comment Serena en est arrivée là. Et d’ailleurs Yvonne Strahovski m’a totalement coupée le souffle dans son rôle d’Épouse! J’ai ressentie de l’amitié, de la pitié mais aussi de la haine et du dégoût pour cette femme. L’épisode de sa visite au Canada m’a totalement bouleversée et était un des meilleur épisodes de la série. Ce personnage est tellement nuancé qu’on se retrouve frustré dans nos sentiments. Je salue également la performance d’Amanda Brugel dans le rôle de Rita qui s’est un peu plus dévoilée dans cette seconde saison. Alexis Bledel a encore une fois magnifiquement réussi à nous convaincre de ses performances tout comme Elisabeth Moss qui transparaît magnifiquement bien les émotions! Spoilers saison 2 sur le prochain paragraphe!

Photo Yvonne Strahovski

Si j’ai trouvé cette deuxième saison excellente, il y a tout de même certaines choses qui m’ont dérangées. Et c’est notamment le choix réservé à Eden, ce personnage était vraiment très très prometteur, et son déclin s’est fait tellement rapidement de j’ai trouvé que ça l’avait un peu gâchée. Surtout le fait de la tuer plutôt que de faire de la main d’oeuvre dans les colonies ou bien de la transformer en Handmaid sachant qu’elle était probablement fertile. J’ai hâte de savoir comment va finir Tante Lydia, car si c’est une véritable ordure, je l’aime bien. (Vous savez je l’aime comme on aime un méchant), je pense que sans elle la série ne serait plus la même tant son personnage est fort! Le choix de June est compréhensible d’un point de vue scénaristique car on s’ennuierai probablement plus si on voyait moins Gilead et en choisissant de récupérer sa fille de l’intérieur, June nous promet d’autres scènes dévoilant l’atrocité de la société. Si ça avait été dans l’autre sens on aurait sans doute vu Gilead d’un point de vu extérieur seulement.

Les scènes qui m’ont marquées cette saison:
La fuite de June et sa capture dans l’avion. Mon Dieu jusqu’au dernier moment je pensais qu’elle allait y arriver!
– L’accouchement. Magnifique épisode où on est témoin de l’instinct maternel.
L’épisode au Canada! Notamment la façon dont Serena avait de regarder par la fenêtre avec nostalgie et envie.
– L’explosion. Inatendue.
– La fois où Serena se fait battre par son mari. Scène atroce!
– Le viol de June. Une horreur à regarder.
Le passage des Martha. C’était magnifique!
– L’attaque de Tante Lydia. Un choc qui fait quand même du bien.
La consultation de la Martha ancienne Docteur sur le bébé de Janine. C’était tellement bouleversant de la voir mettre son stéthoscope.

Photo Elisabeth Moss

Cette saison était très très forte en émotions et j’espère que la saison 3 de The Handmaid’s Tale sera tout aussi réussie. J’attends toujours plus de détails sur la création de Gilead et j’aimerais revoir certains personnages comme Emily, Mark Tuello (réfugié americain au Canada) ou encore le Commandant Lawrence car malgré tout il m’intrigue. Mine de rien ça va faire du bien de faire une pause dans cette série tout à fait éprouvante bien que nécessaire. (Je ne dors jamais bien si je regarde un épisode avant de me coucher).

Ma note: 5/5 c’est encore un coup de cœur! Et vous? Qu’avez-vous pensé de cette saison? Quelles sont les scènes qui vous ont le plus marquées?

Publicités

The Handmaid’s Tale: Une dystopie toute proche

Bonjour à toutes et à tous!

Comme la saison 2 de The Handmaid’s Tale a commencé hier aux USA, je me suis dit que vous parler de la première saison pourrait vous donner envie de vous mettre à jour. Tout le monde a du entendre parler de cette série inspirée du livre La servante écarlate de Margaret Atwood car elle a fait un énorme buzz lors de sa sortie, regonflant par la même occasion les ventes du livre sortit en 1985!

Image associée

The Handmaid’s Tale est donc une série américaine créée par Bruce Miller en 2016 et diffusée sur Hulu (une autre plateforme de streaming style Netflix), en France elle est disponible sur OCS. Margaret Atwood a participé à sa réalisation en tant que consultante. Voici le synopsis de la série (et du livre par la même occasion): « Dans une société dystopique et totalitaire au très bas taux de natalité, les femmes sont divisées en trois catégories : les Épouses, qui dominent la maison, les Marthas, qui l’entretiennent, et les Servantes, dont le rôle est la reproduction. »

Ça fait froid dans le dos! Mais encore plus lorsque l’on voit les Lire la suite

Le labyrinthe T2 – La Terre Brûlée

Hello tout le monde, aujourd’hui je vais vous parler du second tome du Labyrinthe de James Dashner : La Terre Brûlée. Je ne vous ai jamais parlé du premier tome sur le blog car je l’ai lu bien avant de faire partie de la communauté. Il me tardait donc de lire la suite comme je vous l’avait dit ici, et c’est après presque deux ans que je me suis lancée!

IMG_2039

J’ai beaucoup aimé le premier tome de la saga, je me souviens avoir été tout de suite prise dans ce huit-clos WTF et avoir lu le livre rapidement. J’avais tellement aimé qu’une heure après avoir terminé le livre j’ai regardé le film. L’erreur est humaine ok? Forcément tout dans le livre étais frais dans ma tête et j’ai donc detesté les changements qui avaient été faits dans le film, pour moi ils avaient baclé le scénario de fous qu’on nous proposait (même si le décors du Labyrinthe était superbement représenté pour la majorité).

C’est donc bien plus tard que j’ai décidé d’enfin lire la suite! ALORS ATTENTION GROS SPOILERS POUR CEUX QUI N’AURAIENT PAS LU LE PREMIER TOME!

Nous retrouvons donc Thomas et sa bande, fraîchement sortis du labyrinthe, et fins prêts à se reposer et à comprendre le pourquoi du comment. Après une bonne nuit de récupération dans un dortoir, les blocards se rendent compte que Lire la suite

Seven Sisters: Mon avis sur cette dystopie

Bonjour tout le monde!!

Cela fait un moment que je n’ai pas fait d’article, et pour cause je suis partie en vacances à New York (oui oui je me la pète), puis j’ai été malade. Trève de racontage de vie et let’s go pour un article sur Seven Sisters, aussi appelé What happened to Monday?. C’est un film « américano-belgo-britannico-français » (tout ça!) réalisé par Tommy Wirkola, il est sortit fin aout en France mais je ne l’ai vu que la semaine dernière.

J’avais très très envie d’aller voir ce film après avoir vu la bande annonce car j’adore les dystopies et celle-ci m’a beaucoup intriguée. Ayant été occupée par diverses choses je n’ai pas put aller le voir au cinéma, mais figurez-vous que sur Netflix USA il était dispo –> What??? Ils ont trop de chances ces Américains!!!
Et oui! Beaucoup de chance, ils ont même la Belle et la Bête et beaucoup d’autres films, du coup je l’ai téléchargé là-bas sur ma tablette et je l’ai regardé en rentrant en France. (Au début ça m’écrivait: « ce film est indisponible dans votre pays »), mais comme je suis un génie, j’ai mis mon Ipad en mode avion et le tour était joué.

Bref, de quoi ça parle? C’est l’histoire dans un futur plus ou moins proche de notre planète qui dépérit, nous l’avons abîmé, les femmes ont de plus en plus d’enfants (plusieurs par grossesses genre 3 à 8) et comme nous sommes trop nombreux, nous ne pouvons pas nourrir tout le monde.  Une politicienne décide donc de prendre les choses en main afin de pallier à ce manque de ressources. Elle offre aux habitants de se faire stériliser, et impose toute famille qui aurait plus d’un seul enfant de les cryogéniser afin d’avoir moins de bouches à nourrir, une fois l’équilibre Lire la suite

Mes lectures de Novembre

Hello tout le monde,

Je vous présente ici mes lectures de Novembre; ce mois-ci n’a pas été très concluant car j’ai beaucoup regardé des séries et comme j’étais très fatiguée le soir, je m’endormais toujours au bout d’un chapitre ou deux.

Couverture La sélection, tome 5 : La couronne

La Couronne de Kiera Cass

Synopsis:

« Dans L’Héritière, une nouvelle ère a soufflé sur le monde de la Sélection : vingt ans se sont écoulés depuis qu’America Singer et le Prince Maxon sont tombés amoureux, et leur fille est la première princesse à se prêter au jeu de la Sélection.Eadlyn ne pensait pas trouver chaussure à son pied parmi les trente-cinq prétendants, et encore moins l’amour véritable. Mais le cœur réserve parfois des surprises à qui sait l’écouter. C’est à la princesse désormais de faire un choix qui va se révéler à la fois plus complexe – et crucial – qu’elle ne s’y attendait. »

(Ma chronique sur la saga complète est disponible ici)

Bref avis: J’ai enfin terminé cette Saga qui m’a énormément plu, et même si je n’aimais pas Eadlyn au début, je l’apprécie beaucoup plus à la fin et je suis tout à fait d’accord avec son choix final!

Ma note: 4/5

Lire la suite

Mon avis sur la saga « La sélection » 

Bonjour! Aujourd’hui je vous fait part de mon avis sur la saga « La sélection » de Kiera Cass. Je sais qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture, mais celles-ci sont juste superbes! Voici le synopsis du premier tome :

« Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne. Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés… »

J’avais hâte de commencer cette Saga qui m’avait tout l’air d’être une dystopie sur le Bachelor! Finalement oui c’est plus ou moins ça. Néanmoins je m’attendais à un livre totalement cul-cul et très prévisible. Et bien sur ce point, je m’étais bien trompée. Lire la suite