Les Mystères de Larispem: une Uchronie Fantastique version Steampunk

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui je vous donne mon avis sur le premier tome des Mystères de Larispem: Le sang n’oublie jamais. Ce livre a été écrit par Lucie Pierrat-Pajot, et a été Lauréate grâce à ce livre de la deuxième édition du Concours du Premier Roman Jeunesse par Gallimard. Comme Christelle Dabos avait gagné le premier avec La Passe-Miroir, je me suis dit que forcément, ce livre serait génial! D’ailleurs on découvrira qui a gagné la troisième édition du concours demain, le 29 Novembre à Montreuil, et Lucie Pierrat-Pajot fait partie du jury. Bref parlons des Mystères de Larispem!

Image associée

Nous sommes en 1899 à Larispem, avant cette cité s’appelait Paris et était la capitale de la France. Aujourd’hui le peuple a gagné la révolution, les aristocrates ne voulant pas vivre à égalité des autres ont étés bannis et l’élite ce sont plutôt les bouchers qui ont leur propre argot. La cité est gouvernée par les Trois: Michèle Lancien la présidente, Gustave Fiori et Jules Verne. Larispem a exclu les religions et les inégalités entre les classes sociales, le mot d’ordre est innovation et le monde y compris la France rêve des inventions de Jules Verne.

france paris GIF

L’histoire a trois personnages principaux qui sont bien différents, premièrement il y a Carmine une Louchébem (bouchère) bien badass, qui n’a peur de rien et profite de son temps libre pour piller les maisons abandonnées des aristos avec son amie Liberté. Liberté elle, est une apprentie mécanicienne qui est passionnée par les automates et toutes les autres inventions de Jules Verne, si elle pille les maisons des aristos c’est pour revendre les objets en toute discrétion et se faire un peu de sous pour rendre visite à sa famille. Enfin nous avons Nathanaël, qui lui est un orphelin qui s’ennuie ferme en attendant de connaitre son destin à la foire aux orphelins (foire qui lui permettra de devenir apprenti). Sauf qu’un jour après s’être fait gronder par son professeur et avoir espéré qu’il n’y aurait aucune répercussions, son professeur meurt sans raison apparente et il est persuadé que c’est sa faute.

keep going season 2 GIF by IFC

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, il y a beaucoup de détails, mais malgré tout l’histoire avance vite, ça faisait peut-être beaucoup à emmagasiner au tout début. Petit à petit le rythme s’installe et c’est un vrai délice. C’est un peu une Uchronie car ici on imagine que la révolution de 1871 par le peuple a été menée à bien, tandis que dans la réalité la noblesse y a mis un terme. On assiste donc à une ville reconstruite avec une ambiance assez sombre mais pourtant assez grandiose. On est totalement dans le SteamPunk avec une dose de Fantastique en plus. L’univers est incroyable car on a l’impression de le connaitre très bien car des monuments et rues de Paris sont reconnaissables mais aussi des personnages historiques familiers apparaissent dans le texte; et pourtant c’est un nouveau monde que l’on découvre.

steampunk steven noble GIF by joelremygif

Petit à petit on se rend compte que les mystères de Larispem s’entrecroisent pour n’en faire qu’un grand, on se doute des ce qu’il va se passer mais des twists arrivent tout de même à nous dérouter. J’ai vraiment hâte de lire le second tome qui s’annonce plein d’action et on va creuser un peu plus sur les motivations des aristos vivants cachés et des bons citoyens de Larispem. En sachant que certains appartiennent au camp adverse sans le savoir, nous ne sommes pas à l’abri de voir un troisième mouvement émerger par la suite.

Bref j’ai adoré ma lecture même si j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans! Le petit plus: l’auteure m’a réconciliée avec Jules Verne qui m’avait endormie au collège et ça il fallait le faire! Je lirai donc peut-être un de ses livres à l’occasion comme Le Testament d’un Exentrique.
Ma note: 5/5!

8 réflexions sur “Les Mystères de Larispem: une Uchronie Fantastique version Steampunk

  1. Charlotte dit :

    J’ai eu un énorme coup de cœur pour la saga de Christelle Dabos … Depuis je me dis qu’il faudrait que je lise la saga de la deuxième gagnante du concours Gallimard Jeunesse, mais je n’ai pas encore sauté le pas ! Ton article me donne envie de m’y mettre 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Angelakoala dit :

      Franchement ça n’a rien à voir du tout avec la Passe Miroir mais c’est vraiment très sympa. Je crois que ce qui m’a le plus séduite c’est ce mélange entre un univers nouveau et en même temps le notre qui nous est très familier.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s