La Passe-Miroir : La mémoire de Babel, Tome 3 de Christelle Dabos

Bonjour à tous!

La suite tant attendue de la Passe Miroir est enfin sortie! Le 1er juin plus précisément. Bien évidemment je l’avais commandé sur Amazon des semaines à l’avance pour être certaine de l’avoir le jour de sa sortie dans ma boite aux lettres. Le problème c’est que je m’étais trompée de carte bancaire, mais pas de soucis m’en étant rendue compte deux semaines avant la sortie j’ai actualisé avec la bonne carte; malheureusement la date de livraison s’est actualisée au 7 juin!!! Non mais vous le croyez? Alors qu’à aucun moment je n’ai annulé ma commande! Bref après protestations au téléphone et par e-mail j’ai décidé d’annuler ma commande et d’envoyer mon chéri me chercher le Graal le jour de sa sortie. Après ce racontage de vie passons au vif du sujet.

(ATTENTION SPOILERS DES TOMES 1 & 2 EN APPROCHE)

Si vous voulez lire mon avis sur les tomes précédents c’est par ici : Tome 1 et Tome 2

 

IMG_0549

Ça fait des mois que je l’attendais (oui je n’ai lu le deuxième qu’en début d’année) et j’ai enfin put dévorer ce tome fabuleux. Je m’étais promis (comme beaucoup de monde) de le faire durer afin de le savourer, mais je n’ai pas put, il a fallut que je le termine en une petite semaine (heureusement que je travaillais). La couverture est magnifique comme d’habitude et cette fois ci nous avons droit à une carte de roses des vents ainsi que des arches composant le Monde de notre Passe-Miroir préférée.

J’ai trouvé ce tome bien meilleur que le second, et un peu plus dans l’esprit du premier. Je m’explique, lorsque j’ai lu le premier tome, j’ai vite été émerveillée par toutes les descriptions et la beauté de l’univers que nous faisait découvrir Christelle Dabos avec la juste dose d’action et de descriptions. Si beaucoup trouvent que la plume de l’auteure est exigeante, je ne suis pas du tout d’accord, au contraire, les descriptions sont assez fluides pour ne pas nous perdre. Le second tome avait également été un coup de cœur mais le côté enquête m’avait un peu moins séduite, c’est pourquoi avec ce troisième tome je trouve que l’on retrouve les bases du tome premier.

Voici le résumé de La Mémoire de Babel: « Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ? »

Quel plaisir de retrouver les animistes et tous ces objets qui s’animent autour d’eux, de retrouver le grand oncle ronchon, de retrouver la tante Roseline devenue rebelle sur les bords, de retrouver Ophélie et son écharpe,… On est très vite replongés dans le bain avec cette scène d’ouverture en pleine fête des Tocantes! Ophélie n’a pas fait que se morfondre paresser et grignoter sur son arche, elle a en effet fait des recherches sur les souvenir qu’elle a put retenir après sa lecture du livre de Farouk. Et il se trouve que ses recherches vont la mener à Babel l’arche sur laquelle selon ses souvenirs, tout a commencé.

Ophélie va se retrouver seule à Babel sur une arche totalement différente d’Anima et totalement différente du Pôle. Premièrement, il fait chaud et humide à Babel, tout l’inverse du Pôle où ce n’était qu’illusion. Ophélie va vite se rendre compte qu’il y a ici aussi des règles très strictes à respecter, et que même si en apparence cette arche semble être l’endroit rêvé pour être libre, c‘est tout l’inverse. Certains mots sont bannis, un dress code très stricte doit être appliqué tout comme les convenances et autres règles spécifiques à l’arche.

Ophélie va se faire un ami tac-si au physique très atypique, qui va lui enseigner toutes ces règles au sein de Babel et l’aider à s’intégrer. Il va également lui parler des pouvoirs, car sur Babel tout le monde ne dispose pas d’un pouvoir. En effet, l’arche est « tenue » par deux esprits de famille jumeaux: Hélène et Pollux. Pollux est magnifique et tous les Babéliens ayant des pouvoirs sont ses descendants. Hélène elle, n’est pas fertile et ressemble à une caricature géante, elle a donc choisi que tous les sans pouvoirs seraient ses filleuls.

IMG_0544

Ce tome est vraiment merveilleux, Christelle Dabos nous donne encore une fois beaucoup de descriptions afin de nous familiariser à l’univers totalement nouveau. Si bien que ce livre est en deux temps: La découverte, et l’action. Même si je trouve qu’on a des deux tout au long du livre, la première partie est vraiment faite pour qu’on s’imprègne au mieux la civilisation Babélienne. Et quel univers encore une fois très riche et envoûtant! Pas une seule fois je me suis ennuyée, je voulais toujours en savoir plus! L’intrigue avance, certes pas aussi vite que dans le tome 2 et c’est tant mieux, l’histoire est selon moi rythmée à la perfection.

ATTENTION FORTS SPOILERS:

Ophélie a bien changé depuis les livres précédents, elle ose, elle est beaucoup plus courageuse, elle sait ce qu’elle veut. Elle a conscience qu’elle a un rôle essentiel à jouer dans l’histoire de ce monde afin de révéler à tous les mystères qui les entourent.

Je suis encore bluffée par la faculté de l’auteure a imposer des ambiances totalement différentes selon les situations. On a l’impression de ressentir les mêmes sentiments qu’Ophélie, notamment lors de ses échanges avec Thorn. Et quels échanges!!! Juste pour la fin du livre j’aurais put attendre encore!!! Bravo bravo Christelle!!!

Sinon l’histoire parallèle concentrée sur Victoire est vraiment sympa, au début j’avais quelques appréhensions et finalement ça a été tout seul. Je me suis surprise à éprouver une réelle tension comme dans le tome 2 lorsque Farouk est apparût dans l’histoire. Je pense que c’est un des personnage que je préfère car il dégage une aura incomparable à tout ce que j’ai put lire.

J’ai vraiment hâte d’en savoir plus sur l’histoire. D’ailleurs quitte à y aller dans le spoiler, allons y à fond: je pense que l’Autre est en fait un personnage « gentil ». Je me trompe peut-être et je m’en voudrais sûrement plus tard d’avoir spéculé sur quelque chose d’aussi absurde mais c’est le sentiment que je ressent. Et si l’Autre était en fait celui qui pourrait sauver le monde des maléfices de Dieu? (D’ailleurs ce Dieu qui bafouille ne m’impressionne pas vraiment et ne me fait pas vraiment peur, je le trouve plus énervant qu’autre chose).

En tous cas après cette fin spectaculairement riche en émotions (mon cœur a fondu d’amour et mon cerveau est partit en vrille), entre nos mariés et notre équipe à Arc en Terre, la fin promet!

Alors Christelle Dabos, auteure incommensurablement talentueuse, si vous passez par ici, prenez votre temps (ne me tapez pas les autres hein!!) car même si j’ai très très très très très envie de lire la suite et fin (bouh bouh je pleure rien que d’y penser) il faut que ce soit aussi parfait que ces trois premiers tomes 🙂

Merci à tous de m’avoir lue jusqu’au bout (ou pas) 🙂

CE LIVRE EST UN COUP DE CŒUR!!!!

Publicités

5 réflexions sur “La Passe-Miroir : La mémoire de Babel, Tome 3 de Christelle Dabos

  1. Cascadencre dit :

    En effet, la fin promet et l’attente va être INTERMINABLE !
    Je te rejoins sur l’Autre, je ne pense pas qu’il soit le cerveau d’un plan machiavélique (au moins nous serons deux idiotes naïves s’il se révèle le pire méchant de tous les temps x) )….

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s