L’Amie Prodigieuse l’est-elle vraiment?

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui je vous retrouve pour un article lecture, et plus précisément pour vous donner mon avis sur le premier tome de l’Amie Prodigieuse d’Elena Ferrante. Ce livre a tellement fait parler de lui en Italie qu’il a très vite traversé les frontières et a été adapté en série télé fin 2018 par la Rai en Italie et HBO aux USA. On m’a offert ce premier tome en mai, et ça a finalement été ma première lecture de 2019. Je crois qu’après avoir vu la série Baby, je n’étais pas prête à quitter l’Italie.

L’Amie Prodigieuse est le premier tome de la saga éponyme, l’intrigue se déroule dans les années 1950 à Naples en Italie dans un quartier assez pauvre. On y suit Elena dit Lenù alors qu’elle est enfant et sa fascination pour son amie Raffaella dit Lila. Le roman commence par Lila qui a disparu, son fils ne sait pas où elle est et Lenù savait que ça finirait par arriver. Elles semblent être âgées, mais ce n’est que les premières pages car directement Lenù nous raconte leur histoire commune qui à commencé dès leur petite enfance. On va donc suivre les histoires de famille du quartier, comment les filles ont grandit et comment elles se sont fait une place dans cette vie en tentant d’améliorer leur destin.

Honnêtement j’ai eu beaucoup de mal avec le début de ce livre, on nous raconte un moment de vie, mais en plein milieu il faut nous expliquer quelque chose qui est arrivé avant pour qu’on comprenne bien, puis on repart, etc… Il y a beaucoup de ping-pong dans les intrigues et c’est assez difficile de rentrer dans l’histoire. Mais finalement au bout d’un moment on s’y fait et surtout les allers-retours se font moins fréquents. On m’a dit qu’il fallait une centaine de pages pour se mettre dedans, pour ma part il m’a fallu beaucoup plus. En fin de compte j’ai réussi à m’attacher à cette histoire qui m’a fait voyager dans la vieille Italie entre de l’enfance à la fin de l’adolescence de nos héroïnes.

Résultat de recherche d'images pour "gif reading"

Pour parler de la chose principale: la relation Lenù-Lila, j’ai eu un peu de mal, certains font l’éloge de cette amitié mais pour moi ça reste une amitié très toxique. Lenù est jolie et intelligente mais pas très courageuse, Lila qui elle n’est pas très jolie mais a un caractère de battante et une intelligence remarquable qui la ferait déplacer des montagnes. Lenù a donc besoin de Lila car c’est son modèle, elle veut être forte pour elle, elle veut essayer de ne pas trop se faire distancer, elle aimerait être elle mais la vénère plus qu’elle ne la jalouse. Lila par contre aime dominer et contrôler, c’est important pour elle de ne jamais se faire dépasser et d’avoir toujours Lenù pour l’aduler et la pousser à aller toujours plus loin. Alors certes ces deux personnes se complètent et ont besoin l’une de l’autre mais j’ai eu du mal avec la dureté de Lila envers Lenù qui ne fait pas partie de mes valeurs en amitié.

Néanmoins il faut avouer que si cette amitié étrange et cette fascination mutuelle flotte on est pris dans l’intrigue, et on veut en savoir plus sur la vie que ces deux amies ont mené. J’ai beaucoup aimé la description du quartier faite par l’auteure, on a l’impression d’y être, j’ai aussi adoré le fait qu’il y ait beaucoup de personnages. C’est beaucoup plus réel que lorsque le personnage principal à deux trois amis et c’est tout, par contre j’avoue que le récap des familles était le bienvenu car au début je m’emmêlait un peu les pinceaux.

Image associée

On ne connait pas l’identité de l’auteure même si on sait que c’est une femme, beaucoup de théories tournent autour de ce mystère; apparemment le récit serait inspiré de sa vie. Je lirai la suite sans aucune doute, peut-être en audiobook, et je pense regarder la première saison d’ici quelques temps, apparemment elle est plutôt fidèle au roman. (Je crois avoir entendu dire que si on n’a pas lu le lire ça peut paraître ennuyant.)

Ma note: 3.5/5, je me suis pas mal ennuyée au début et je ne voyais pas trop où on allait, au final j’ai plutôt été prise dans l’histoire et scandalisée sur le dernier chapitre.

Et vous, vous l’avez lu? Vous avez vu l’adaptation? Qu’en pensez-vous?

Publicités

14 réflexions sur “L’Amie Prodigieuse l’est-elle vraiment?

  1. chatpitre8760 dit :

    L’année dernière, j’ai trouvé les trois tomes d’occasion et je savais que le titre me parlait alors je les ai pris. Mais je n’ai pas encore sauté le pas. S’il est dur de rentrer dans l’histoire je pense que je vais attendre un moment plus propice pour le livre! J’espère que la suite te plaira!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s