Wonder: du livre au film

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui je vais vous parler de Wonder de R.J. Palacio et de son adaptation au cinéma par Stephen Chbosky. J’ai eu envie de lire ce livre depuis sa sortie, tout le monde en parlait beaucoup sur la blogosphère ainsi que sur Instagram (ou plus précisément Bookstagram). Ce n’est qu’en voyant la bande annonce du film au cinéma en Octobre que je me suis décidée de me le procurer avant de voir le film. Cet extrait m’avait déjà émue et fait rire en quelques minutes, je savais donc que cette lecture serait triste mais qu’elle ferait du bien. Et c’est en passant dans une librairie sur la 5ème avenue lors de mon voyage à New York (je me la pète vous pouvez le dire :D), que j’ai craqué pour ce livre en « hardback » que j’ai commencé dès mon retour de vacances.

 

Le livre

Résultat de recherche d'images pour "wonder"

Wonder c’est l’histoire d’une famille dans laquelle vit August, un enfant qui a le visage « déformé » par le syndrome de Treacher Collins. Et s’il y a bien une chose qu’il a peur d’entendre, c’est les autres qui le traitent de déformé! Il vit avec sa sœur, Via, ses deux parents protecteurs et très drôles et sa chienne qui est la seule à le voir tel qu’il est vraiment, un petit garçon. Pour la première fois de sa vie, August envisage d’aller à l’école et de faire sa rentrée au collège. Ça le terrifie mais en même temps il en a très très envie. Nous allons donc suivre suivant différents chapitres, les points de vue d’August, de sa sœur Via, et de ses amis. Ce livre ne parle pas que de la maladie d’August même si c’est le point focal; il parle surtout d’amitié et de tolérance.

J’ai beaucoup rit grâce à ce livre et j’ai réussis à me mettre à la place de tous les personnages (sauf les petits cons de l’école). On se met à la place des parents qui ne veulent pas que leur enfant se sente différent mais qui sont obligés de le surprotéger par rapport à leur autre fille. On se met à la place des amis d’August qui chacun à leur manière s’habituent à lui à son physique. On se met à la place de Via qui malgré tout l’amour qu’elle porte à son frère souhaiterai sans vraiment le souhaiter exister sans aucun rapport avec lui. J’ai aussi beaucoup aimé les autres personnages du livres et mention spéciale pour le principal Mr. Tushman et le professeur Browne qui a de bien jolis préceptes.

Concernant l’écriture, bien que je l’ai lu en anglais, c’était une lecture très « facile » et fluide, étant donné que ce sont des enfants qui nous racontent leur vie et des anecdotes  il est vraiment très abordable. Je pense qu’un débutant en anglais peut le lire, et pour la version française, c’est sans hésiter que je conseillerais à des enfants de le lire (même s’il peut paraître un peu long). A mon avis il faudrait même que chaque collégiens lise se livre, ça leur permettrait d’en apprendre beaucoup sur la tolérance (moi y compris lorsque j’étais collégienne); un peu comme je pense que chaque ados devrait regarder 13 Resons Why. Bref si vous souhaitez passer un bon moment qui vous fera pleurer un peu quand même (et oui j’ai même pleuré alors qu’il se passait de belles choses vive mon émotivité), je vous le conseille ce roman est une vraie bouffée d’air frais!

Ma note: 5/5! C’est un coup de cœur! (Par contre il y a un chapitre sans aucune majuscule qui a été une terrible torture à lire pour moi).

 

Le film

Image associée

Et c’est bien des mois après que je me suis lancée, les acteurs sont vraiment très bien choisis même si j’imaginais plus Mandy Moore à la place de Julia Roberts quand je lisais le livre (sûrement à cause de This is Us). Owen Wilson colle parfaitement au personnage du père ainsi que Jacob Tremblay pour Auggie. On ressent vraiment les émotions qui ont voulu être transmises dans le livre. Même si je pense que le tout manque un peu de profondeur car on entend que partiellement les pensées des personnages. Dans le livre on se rend mieux compte du fait qu’August comprend tout ce que les gens ressentent, toutes les choses qu’on essaie de lui cacher. En somme le film est vraiment bien mais je pense que le livre approfondit vraiment les sentiments des personnages.

Les couleurs et les musiques du film sont vraiment bien choisies, ce n’est pas un film larmoyant mais très émouvant. Le fait d’avoir choisi des couleurs chaudes et vives accentue le fait que le but est de montrer qu’il y a de la joie partout, même pour ceux qui ont une vie plus difficile que d’autres. Bref je conseille quand même plus le livre que le film, car je pense que si j’avais seulement vu le film je n’en aurais peut-être pas gardé un souvenir impérissable. Surtout que le moment final du livre m’a émue aux larmes tellement c’était joli.

Ma note: 5/5 mais ce n’est pas un coup de cœur, juste un film très bien fait.

Publicités

5 réflexions sur “Wonder: du livre au film

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s