Le cœur cousu de Carole Martinez

Bonjour à tous,

Il y a quelques temps, Le bouquin Ivre a organisé un partage littéraire, le principe était de former des binômes afin que l’on se conseille un livre à lire qui nous a plu et qui serait susceptible de plaire également à notre binôme. Séduite par cette idée, je me suis inscrite avec plaisir et j’ai été mise en binôme avec Val. Nous avons échangé sur nos goûts via un questionnaire proposé par le bouquin ivre puis nous avons papoté par e-mail afin de savoir quel livre nous allions ire. J’ai conseillé à Val La princesse de Clèves de Madame de LaFayette et elle m’a proposé Le cœur cousu de Carole Martinez.

IMG_1745

Voici donc le synopsis: « Dans un village du sud de l’Espagne, une lignée de femmes se transmet depuis la nuit des temps une boîte mystérieuse… Frasquita y découvre des fils et des aiguilles et s’initie à la couture. Elle sublime les chiffons, coud les êtres ensemble, reprise les hommes effilochés. Mais ce talent lui donne vite une réputation de magicienne, ou de sorcière. Jouée et perdue par son mari lors d’un combat de coqs, elle est condamnée à l’errance à travers une Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang. Elle traîne avec elle sa caravane d’enfants, eux aussi pourvus – ou accablés – de dons surnaturels. Carole Martinez construit son roman en forme de conte: les scènes, cruelles ou cocasses, témoignent du bonheur d’imaginer. Le merveilleux ici n’est jamais forcé: il s’inscrit naturellement dans le cycle de la vie. »

Comme Val l’avait beaucoup aimé j’ai eu envie de découvrir ce livre, j’avais je pense besoin d’une lecture douce et ça tombait parfaitement bien. Je ne suis pas sûre que j’aurais acheté ce livre juste à la lecture du synopsis, et je dois être une des rares personnes à être passée à côté de ce livre qui après quelques recherches sur internet, a fait énormément parler de lui.

L’histoire nous est donc contée par la plus jeune fille de Frasquita, elle nous raconte l’histoire de sa mère bien qu’elle ne l’ait pas vécue mais entendu de nombreuses fois par sa sœur. Cette histoire est poétique, magique, douce et puissante à la fois; elle semble sortie de nulle part mais également un parsemée un peu partout. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, j’aimais beaucoup en apprendre sur Frasquita, la voir grandir dans son village espagnol; et pourtant je ne lisais que 10 pages par 10 pages, parfois plus. J’avais envie de savoir comment serait sa vie quel était le but de ce roman à part nous décrire la magie des doigts et des paroles de cette femme d’un autre temps. Environ à la moitié du roman, j’ai eu le déclic, je voulais savoir tout de suite, et plus petit à petit comme au début. Je voulais savoir ce qu’allaient devenir les enfants de Frasquita, où ils allaient, ce qu’ils rencontreraient en chemin, comment ils allaient grandir, ce que les filles trouveraient dans leur boite, etc…

J’ai compris à la moitié que je suis vraiment rentrée dans le livre au moment du départ, on nous avait en premier temps décrit la vie de Frasquita et l’avenir qui l’attendait, puis d’un coup, l’auteure nous a embarqué dans une traversée mouvementée (le livre s’appelait d’ailleurs « La Traversée » à l’origine). Et si Frasquita marchait à un rythme soutenu sans pouvoir s’arrêter, je faisais de même avec mon livre, si bien que j’ai du mettre des semaines à lire les 200 premières pages et 2 jours à lire les 200 dernières.

Ce livre est un conte, une légende, une épopée, une saga familiale qui nous transporte à travers les causes, les lieux et convictions d’une époque qui semble si loin et si proche à la fois. J’ai réussis à m’attacher à tous les personnages, la mère de Frasquita, La Blanca, La Maria, les pères, les enfants, l’héroïne. J’ai juste été un peu perdue avec le personnage de Martiro, je n’avais pas fait assez attention à elle, si bien que lorsqu’elle est « apparue » dans la deuxième partie du livre, j’ai eu l’impression de la découvrir, alors qu’elle était comme les autres, là depuis sa naissance, avec sa particularité et ses traits de caractères.

J’ai été perdure quelques fois, comme prise dans le tourbillon de ce conte, dans la folie de Frasquita, dans la solitude de Soledad, dans les paysages terreux de ce petit village d’Espagne, dans ces changements de décennie. Je vous recommande ce livre si vous avez envie de vous évader pour un temps; dans un cette fabuleuse histoire qui saura vous donner envie de savoir ce qu’il va arriver à la famille Carasco et de connaître le destin de chacun de ses membres.

Ma note: 4/5 car je n’ai pas réussi à être immergée dès le début dans l’histoire.

Alors, ça vous tente? Vous en avez déjà entendu parler? Qu’avez-vous pensé de ce livre?

Si cela vous tente voici une interview de Carole Martinez par Géraldine, j’ai beaucoup aimé la lire après ma lecture, ça m’a permis de comprendre l’état d’esprit de l’auteure lors de la rédaction de son livre ainsi que de savoir d’où lui était venue son inspiration.

10 réflexions sur “Le cœur cousu de Carole Martinez

  1. lebouquinivre dit :

    Chouette ton retour!
    C’est un très bel article que tu écris là! 😊👍🏻

    Je peux comprendre ton sentiment et cela m’arrive aussi quelques fois de prendre du temps au début , puis tout d’un coup de ne penser qu’à lire encore et encore pour tout avaler le plus vite possible !

    Aimé par 1 personne

  2. Frédéric Malonda dit :

    Quel bel article ! merci pour ce beau partage. Tu sais que j’apprécie beaucoup cette auteure dont j’ai lu « La terre qui penche » et « le domaine des murmures », deux petits bijoux qui sont bien placés dans ma bibliothèque. Elle écrit magnifiquement bien et son univers n’omet pas la noirceur. C’est mystérieux et j’adore ! Je n’ai pas encore lu le cœur cousu mais tu me donnes envie de le lire aussi. Passe une excellente journée ! Bises bretonnes pour toi 🙂

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s